Protection des données sur internet : un défi (pas seulement) technique

(Ce billet de blog a été traduit par CEPD – Merci beaucoup PSch)

Version allemande
Version anglaise

L’existence d’un lien entre la protection des données et la technique n’est pas un fait nouveau. Nous savons cependant, au plus tard depuis les révélations émanant d’Edward Snowden, que non seulement les criminels, mais aussi les États malintentionnés utilisent impitoyablement les faiblesses techniques des systèmes numériques d’information et de communication. Les indispensables dispositions légales doivent donc être sous-tendues par une technique robuste qui mette à l’abri de la surveillance et permette à chacun de redevenir maître de ses données. Le droit d’autodétermination des informations personnelles n’a guère de valeur si la protection des données électroniques est trouée comme un gruyère.

Dans ce contexte, le contrôleur européen de la protection des données (CEPD), Peter Hustinx, a pris l’initiative de créer un réseau d’ingénierie de la vie privée sur internet (Internet Privacy Engeneering Network, IPEN) afin d’aider les ingénieurs et les développeurs de logiciel et de matériel à coordonner leurs travaux sur des mécanismes de protection améliorés dans le réseau. Il s’agit de mieux interconnecter les approches visant à ancrer la protection des données dans la technique (Privacy by Design). Le site Web du CEPD offre de plus amples informations à cet égard.

La manifestation de lancement de l’initiative IPEN, également encouragée par l’Académie européenne pour la liberté d’information et la protection des données (EAID), s’est tenue le 26 septembre 2014 à Berlin. Plus de 55 intervenants de différents pays ont présenté leurs projets et discuté des possibilités de faire progresser les technologies de protection des données sur internet. Ces débats ont notamment porté sur la protection de l’identité sur internet (y compris la possibilité d’utilisation anonyme de services) ainsi que sur les approches de communication cryptée sécurisée et d’évitement des risques de sécurité et pour la protection des données lors de la navigation mobile sur smartphone. Les résultats de la conférence seront publiés successivement sur le site web de l’IPEN, de même que les flux vidéo en direct de la manifestation. La liste de diffusion de l’IPEN est d’ores et déjà une arène d’échanges intenses d’informations et d’idées. Tous ceux que cela intéresse sont invités à s’inscrire à la liste.

Il reste à espérer que le lancement réussi de l’IPEN sera suivi d’une évolution favorable. Nous-mêmes et la société ne pouvons profiter sans insouciance des chances offertes par la technologie de l’information qu’à condition de pouvoir garantir la protection des données parallèlement à l’évolution fulgurante de la technique. Ce projet requiert autant de collaborateurs que possible; l’IPEN offre aux activistes en matière de protection des données, aux praticiens et aux scientifiques une structure favorable à un engagement.

Peter Schaar

Schreibe einen Kommentar